• Sire Cédric

    Pourtant vivement recommandé par un ami, j'ai longtemps traîné les pieds avant d'ouvrir un livre de l'auteur Sire Cédric. La faute à d'autres lectures, et l'appréhension devant ce qu'on me présentait comme un auteur qui écrit du policier tout en y mêlant du paranormal à l'intérieur du-dedans. 

    J'étais donc un peu réticente, et puis un jour, accompagnée dudit ami, j'ai franchi le cap : j'achetais Le jeu de l'Ombre, que j'ai beaucoup aimé.

    Puis les mois passèrent jusqu'au jour où j'ai plongé sans retenue dans la lecture de l'Enfant des cimetières, paru en 2009.

    Non contente d'avoir dévoré ce roman, immédiatement après j'ai enchaîné avec De fièvre et de sang que...j'ai dévoré également.

    Alors oui, à l'instar d 'une publicité destinée à vanter les mérites de la viande, je n'ai pas peur de dire : "Papa, maman, j'aime Sire Cédric".

    J'aime les ambiances troubles qui ressortent des univers qu'il dépeint : la banalité de la vie quotidienne transcendée par un évènement fort qui vient semer le chaos, à la lisière du fantastique, de l'horreur et du policier classique. Le lecteur croit suivre une piste pour finalement s'en éloigner, on pense avoir un moment de répit, et un nouvel événement vient de nouveau chambouler nos convictions. Un vrai casse-tête, qui permet d'obtenir une tension constante et croissante dans chacun des romans que j'ai eu l'occasion de lire.

    Certains retournements de situations apparaissent toutefois comme attendus, mais cela ne gâche en rien le plaisir de la lecture, car Sire Cédric sait véhiculer une atmosphère sombre, oppressante, pleine de mystère(s) à travers une écriture agréable, sans en faire des tonnes. C'est là que la magie opère

     

    J'aime ces personnages en proie à l'indicible, à l'extraordinaire, qui vont devoir composer avec une réalité décomposée, aller à la lisière entre ce qui paraît réel et ce que l'est. Certains sont présents le temps d'un roman, d'autres apparaissent de façon récurrente. 

    A ce titre, le personnage de l'inspecteur Vauvert est très intéressant : il apparait tantôt en retrait de l'intrigue (il n'est pas le personnage principal, mais croise les principaux protagonistes, comme dans "L'enfant des cimetières"), tantôt sous le feu des projecteurs. On sent l'homme intuitif, mais malgré tout dépassé par les événements comme par ses propres capacités qu'il n'arrive pas réellement bien à cerner. Sombre, stéréotype du policier "mal léché" comme un ours, il arrive toutefois à attirer une forte sympathie du lecteur.

    Autre personnage peut-être plus "classique" qu'est Eva Svärta arrive quand même à déconcerter au fur et à mesure que l'on en apprend plus sur son tempérament et sa vie. 

     

    Dans l'oeuvre de Sire Cédric, j'aime également ces échappées en Haute-Garonne, totalement dépaysante et qui change du classico-classique roman policier dont l'action se déroule exclusivement (ou presque) à Paris. Ici, Paris ne se rencontre que par l'intermédiaire d'Eva Svärta, et si l'on sait qu'on y revient, ce n'est que ponctuellement, l'essentiellement de l'action prenant place ailleurs. Rafraichissant ! 

     

    Les amateurs de Clive Barker trouveront leur lot d'hémoglobine et de gore, ceux de Stephen King, le côté fantastique qui va bien, les fanas de Maxime Chattam (pour citer un autre excellent écrivain de thriller français) retrouveront le côté suspens haletant, bref, autant de raisons d'oser ouvrir un livre de Sire Cédric et de s'y plonger avec délice et malice !

     

    ______________________

    Pour aller plus loin 

    Bibliographie (site officiel de Sire Cédric)

    Prochain roman à paraître : La mort en tête, sortie prévue le 7 novembre 2013. Raison de plus pour s'intéresser de près à l'univers de Sire Cédric 

     

    « Baume réconfort des mainsLes jours étranges de Nostradamus - Jean-Michel Depotte »
    Technorati

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :